Questionnaire « S’il devait n’en rester qu’une… » : Rolex Daytona 6239 par @coolvintagewatch

rolex-daytona-6239-coolvintagewatch

Pas forcément la plus grosse, pas forcément la plus belle, ni la plus chère. S’il devait n’en rester qu’une ? Votre montre fétiche, votre montre doudou… La montre du premier jour du reste de votre vie, c’est laquelle ?

« Pour voir la montre il faut d’abord regarder la personne qui se cache derrière. »

J’inaugure cette nouvelle série avec Antoine, alias @coolvintagewatch. Je connais Antoine depuis les premières heures de ce blog. Nous nous sommes rencontrés à l’occasion d’une transaction et j’ai vu sa collection grandir depuis. De nature discrete, Antoine est pourtant une autorité respectée en matière d’Omega Vintage.

Antoine :

S’il me fallait renoncer au voyage pour choisir une ultime destination (douce utopie !), j’opterais par définition pour une montre que je n’ai pas encore, et qui traduirait l’aboutissement de mon parcours horloger. 

Elle serait la quintessence de mes préférences : les chronos manuels des années 60.
Une montre qui me ferait accepter de renoncer à toutes les autres (m’évitant ainsi d’avoir à choisir !) tant elle les surpasserait dans tous les critères qui ont toujours dicté mes choix : esthétiques, mécaniques, historiques…

Bref, la plus belle, mais sans doute aussi la plus chère, à laquelle il ne me serait possible d’accéder qu’en en vendant beaucoup d’autres, résumant ainsi un processus que j’entretiens depuis de nombreuses années : acheter, vendre et ainsi rendre accessible ce qui ne l’était pas jusqu’alors.

Ce serait aussi une façon de boucler la boucle, rêvant déjà de cette montre à 20 ans. Bref, ce pourrait être la Rolex Daytona 6239 que j’ai, pour quelques jours seulement, au poignet par la clémence d’un ami qui me l’a gentiment prêtée.

Parce que collectionner les montres est aussi une histoire d’amitié !

Suivez @coolvintagewatch sur Instagram.

D’autres interviews horlogers sur Moonphase

8 Comments

  • Répondre juillet 26, 2018

    Olivier Paul

    Bonjour,
    Pour moi sans hésitation la Patek quantième perpétuel chrono 3970 en or rose.
    La quintessence de l’élégance horlogère….
    Pour moi bien sûr !!

  • Répondre juillet 26, 2018

    georges zaslavsky

    Difficile de définir ce qu’il reste en choix unique, car pas tout le monde n’est braqué sur une seule marque ou un seul modèle. Me concernant très difficile à retenir qu’un seul modèle

  • Répondre juillet 26, 2018

    Nicolas

    Pour moi, incontestablement la Speedmaster HolyGrail réf 376.0822 de 1987. Tout de la Speedmaster mais avec un plus incroyable : elle est équipée du mouvement Lemania 5100, tracteur de légende. Sur acier ou sur cuir, en casual, en costume, elle est parfaite. Ce sera la dernière que je ferais partir de ma collection si il fallait faire le choix

  • Répondre juillet 26, 2018

    José Miguel de la Cruz

    Pour moi, une belle Minerva des annes 40. Aussie une Vacheron model 4073, or, manuel, second en 6, cuir.

  • Répondre juillet 26, 2018

    José Miguel de la Cruz

    Minerva cal. 48, une montre absolutement parfait.

  • Répondre juillet 26, 2018

    Victor

    Pour moi ce serait une PP Calatrava 96 acier. La plus petite, la plus simple et la plus discrète mais un charme fou aussi bien sur acier que sur cuir.

  • Répondre juillet 27, 2018

    Malo

    Si je devais n’en avoir qu’une ce serait une el primero a386 ou une speedmaster ba145022 les deux pour leur aspect technologique très intéressant pour l’époque, leur statut iconique et leur importance historique. La Royal oak jumbo pourrait egalement remplir ces critères…

  • Répondre juillet 27, 2018

    Pallud François

    Celle qu’on a reçue d’un être cher ,qui nous a été transmise ou offerte ,car bien sur si elle est belle , qu’elle nous plait ,c’est un plus mais en fait , c’est son histoire qu’on partage qui est interessante . Pour moi aujourd’hui Omega Speedmaster Pro Mk4

Leave a Reply