Sous le radar, épisode #5

aquastar-63-geneve-or-boite

L’été est propice aux bonnes affaires. Les chasseurs de montres sont partis à la plage. L’activité des sites d’enchères est bel et bien au ralenti. Je profite de cette trêve pour chiner un peu. Une bonne occasion pour vous proposer 4 nouvelles montres « under the radar ». Pour ceux qui s’en rappelle, le principe est simple : vous dégoter des montres accessibles mais pas inintéressantes, que vous pouvez acquérir immédiatement sans être obligés de manger des pâtes jusqu’à la fin de vos vacances.

Omega Seamaster 1957, double signatures Türler

omega-seamaster-57-turler

Depuis la réédition la version de 1948, les « petites » Seamaster des années 50 ont à nouveau la côte. Il y en existe pléthore à la vente, mais si vous souhaitez vous distinguer, en voici une qui sort définitivement du lot. Avec une boite en acier, le cadran bi-ton de cette Seamaster de 1957 arbore fièrement la double signature Türler. Ce nom était celui du principal distributeur suisse de la marque Omega. Pour comprendre le context historique et le charme des montres double signatures, je vous invite à parcourir cette saga (en cours d’écriture).

Cette Seamaster mesure 34mm et est proposée en achat immédiat pour la somme de 880 euros. Autre avantage, elle est proposée par l’horlogerie Mendel, donc visible à en région parisienne.

Omega Seamaster 120m  Plongeur de Luxe « Mayol »

omega-plongeur-de-luxe-mayol

Peut-être le parfait candidat pour la question « Si vous ne devez avoir qu’une seule montre à quartz ? ». Dans les années 70-80, la tendance des montres « sport luxe » avec bracelet intégré battait son plein. Parmi les Royal Oak, Nautilus, Ingénieur et autres OysterQuartz, omega n’était pas en reste avec cette « Plongeuse de Luxe » portée par le célèbre homme dauphin (histoire à relire ici). A moins de 1200 euros, cet exemplaire avec sa superbe lunette « faded » ne devrait pas rester disponible très longtemps.

Universal Genève White Shadow, double signatures Türler

ug-white-shadow-turler

Encore une montre signée et vendue par Türler, mais cette fois il s’agit d’une White Shadow par Universal Genève. Je connais bien cette montre pour en avoir possédé une. Auto proclamée la montre la plus fine de son époque (2,5mm), cette White Shadow se paie le luxe d’avoir un calibre Micro Rotor comme seul UG savait les faire. De nos jours, les calibres micro-rotors sont réservés à des montres extra-plates  de très haute gamme. Luxe que vous pouvez vous offrir ici pour 790 euros, le chic de la double signature en plus.

Aquastar 63 Genève, « gold », avec boite et papier

aquastar-63-geneve-or

L’Aquastar 63 est un OVNI qui ne laisse personne insensible (j’en avais déjà parlé ici). Non seulement, celle-ci est la plus rare de toute avec son boitier doré (plaqué?), mais elle est de surcroît vendue avec sa boite et sa facture d’origine. La cerise sur le gateau ? Elle proposée ici à … 100 euros (!!)  Au moment où je fini  de taper cette phrase, la montre vient d’être réservée. Cela fait au moins un heureux.

1 Comment

  • Répondre août 15, 2018

    Pallud François

    Les petites omega enfin reconnu quand a l’aquastar,j’en ai dégoté une interessante,dommage qu’on ne puisse pas poster de photos

Leave a Reply