Noodia Book – From time to time

noodia-book-from-time-to-time

Je n’ai pas connu Noodia personnellement. Comme beaucoup d’amateurs de vintage, nous en avions tous entendu parler, d’une manière ou d’une autre. Certains l’on peut être croisé au détour d’un forum, dans un commentaire ou à travers d’une des nombreuses revues qu’il avait l’habitude de poster.

Personnellement, il m’avait, avec beaucoup de bienveillance, autorisé à publier les photos de son UG Nina Rindt. A cette époque cette montre ne valait à peine 3000 euros. C’était en 2013, l’un des tout premier article de Moonphase.

Il fait parti, quant à lui, des personnes qui ont eu la chance de côtoyer Noodia de son vivant. Jérôme est l’un des contributeurs du livre qui vient de paraitre «Noodia Book – From time to time ». Je lui laisse maintenant la parole pour nous présenter ce recueil qui est consacré à son ami Laurent.

____

Il est difficile de prendre la plume pour parler d’un ami disparu sans être submergé d’émotion. Simon, fondateur de ce blog, m’offre la possibilité de vous parler d’un collectionneur, d’un ami et donc de la sortie prochaine d’un livre sur 50 montres qu’il aimait.

noodia-laurentUn dandy éclectique et un homme de partage

Laurent aka Noodia était un grand collectionneur de montres. Mais, si vous lisez ce blog, vous savez que l’on est ou pas collectionneur, c’est en soi, c’est une passion…elle est parfois dévorante mais elle est une partie de ce qui nous constitue. Derrière la montre il y a un homme et une histoire… toujours !

Un dandy éclectique, voilà comment je pourrais définir Noodia.

Epicurien, jouisseur, noceur et collectionneur.

C’est par la voiture qu’il vient à la montre et il aura longtemps une approche esthétique avant une approche technique des garde-temps. C’est le visuel qui va longtemps être la clé d’entrée avant la manufacture.

Il se lance comme un bolide dans la collection et il aime aller vite… c’est Heuer qui devient sa marque et sa référence car comment ne pas aimer une marque présente dans l’automobile sa 1er passion. Le lien est fait et il est logique et limpide.

Il passe des heures devant le livre d’Arno HASLINGER, et si le précurseur français de la marque est OSS117 (l’un des contributeurs du livre), c’est lui qui accélère le mouvement et devient une référence en la matière.

heuer-seafarer-noodia

Pages 22-23 : Heuer Carrera Seafarer

Homme de partage aussi, car il a surtout laissé une trace mémorielle forte pour les personnes qui l’ont fréquenté, connu ou qui ont simplement échangé avec lui au sujet d’une montre au détour d’un mail ou d’une rencontre.

Il croyait à l’esprit communautaire, à l’entraide entre collectionneurs au-delà du business.

Partager son savoir était naturel, pas pour dominer l’autre mais pour lui permettre d’avancer plus vite.

Il fallait cependant lui donner en retour et surtout comprendre son exigence. C’est une quête et il fallait être sérieux et travailleur. C’était à ce prix que l’on pouvait trouver et rentrer de belles pièces dans sa collection.

Pourquoi faire un livre ?

Le Livre « Noodia Book – From time to time » n’est pas un ouvrage encyclopédique avec des descriptifs techniques sur ses montres, ce n’est pas non plus la « glorification » d’un homme au travers de son parcours horloger. Ce livre, voulu par son épouse, est un livre de témoignages sur le rapport entre Laurent, l’une des montres du livre et le contributeur. C’est tout simplement un livre fait par ses « potes » des montres !

universal-geneve-uni-compax-noodia

Pages 94-95 : Universal Genève Uni-Compax, or rose

50 ans – 50 montres ! c’est le fil conducteur du projet

Il aurait eu 50 ans et il nous semblait pertinent de sélectionner 50 montres qu’il aimait pour les faire découvrir et partager au plus grand nombre. C’est finalement un certain travail de mémoire que nous avions envie de rendre à celui qui bien souvent nous avait aidé, guidé, conseillé…

Mais plutôt qu’un discours creux et aseptisé pour décrire une montre, il était important que des personnes ayant vécu l’aventure avec lui, parlent et témoignent.

Un témoignage pour comprendre et ne pas oublier l’histoire, la recherche, la quête, les doutes même d’un collectionneur passionné. Je pense que chacun pourra sans doute se retrouver derrière les histoires, les rencontres ou les anecdotes évoquées dans ce livre.

Seul un collectionneur peut comprendre les montées d’adrénaline à la vue d’une montre sur internet, ou des talents « d’actor studio » qu’il faut avoir pour acheter une montre sans montrer au vendeur que le prix n’a pas d’importance : il nous la faut !!!

movado-cronoplan-noodia

Pages 180-181 : Movado Cronoplan

Il y a 33 contributeurs qui ont pris la plume pour la réalisation de ce le livre.

Parmi eux : des copains, des amis, des collectionneurs, et même son fils qui signe le texte final. Ils sont Français, Anglais, Allemands, Américains, Japonais, Italiens… tous différents mais finalement comme les montres de ce livre.

C’est cela qui fait la particularité de ce livre car vous allez découvrir des montres mais également un homme derrière cette aventure qui s’est arrêtée trop vite. Ces textes sont souvent pleins d’émotion mais rarement de tristesse. Ils racontent une histoire, son histoire et le plaisir qu’il a eu au travers des différentes montres proposées.

Précurseur et pas suiveur

Car ne nous trompons pas, ce livre va mettre à jour le grand collectionneur qu’était Noodia. Je me revendique de son influence et de son parcours mais j’étais suiveur et il était le précurseur.

Il a remonté le temps avec ses montres. Il a réussi à aimer et passer des Carrera « Heuer » des sixties aux UG boite colonial et aux « sector dial » Lemania ou Longines en quelques années. Le chemin n’est pas une ligne droite mais il a été tracé par une envie toujours plus grande d’apprendre.

ug-noodia

Page 132-133 : Universal Genève Colonial

Laurent avait toujours le bon feeling et il sentait les tendances.

Précurseur ? avant beaucoup d’autres il a aimé des petites tailles venues du Japon, des modèles encore inconnus et sans valeur comme des Vetta ou Doxa qui flambent aujourd’hui.

Il n’avait aucun complexe à porter une Seiko « designée » par Giugiaro pour son esthétisme… La voiture toujours et à porter le lendemain, un Tissot multicolore au bracelet rouge en plastique car il était de la même année qu’une Tudor Monte Carlo cher à son cœur.

C’est cette grande diversité qui fait aussi l’intérêt de cet ouvrage.

Pour une bonne cause !

Ce livre ne cherche pas à faire de l’argent et s’il était normal de le vendre pour couvrir une partie des frais importants liés à la réalisation d’un si bel ouvrage, l’ensemble des bénéfices dégagés iront à l’association MECENAT CARDIAQUE.

Laurent au travers de son parcours personnel avait décidé d’aider cette association et Cécile son épouse a donc décidé de continuer à travers ce projet le financement de celles et ceux qui se battent pour cette cause… La boucle est bouclée pour celui dont le cœur qui battait trop vite s’est arrêté à jamais.

Je ne peux pas faire autrement que de vous recommander l’acquisition de ce très bel ouvrage qui, je l’espère, touchera à la fois votre âme de collectionneur et votre cœur.

Keep the Faith

Djayrom

____

PS : Vous êtes nombreux à nous questionner pour acquérir ce livre. Il sera disponible à partir de ce vendredi. Je réactualiserai cette page avec un lien pour le commander directement. Merci à tous pour votre soutien ! Simon

PPS : çà y est, le livre est dispo. Vous pouvez l’acquérir sur le site Librisphaera

2 Comments

  • Répondre mars 18, 2018

    Jean Louis

    Bonjour ,

    Ou est il possible de se procurer le livre ?

    Merci

    Bonne soiree

    • Répondre mars 19, 2018

      Moonphase

      Bonjour Jean Louis,
      Le livre sera disponible ce vendredi. Je mettrai un lien sur cette page pour le commander.
      Merci encore pour votre soutien !
      Cordialement,
      Simon

Leave a Reply