Le retour de la ZRC Grand Fond Marine Nationale, la montre des hommes du Commando Hubert

zrc-grand-fond-marine-nationale-2015

J’avais tellement de retard dans mes articles que je ne savais plus par quel moyen sortir de ma torpeur. Jusqu’à ce que la nouvelle de cette montre qui refait surface 50 ans après, réussisse à réanimer quelque peu ma libido horlogère…

Les montres de plongées françaises on le vent en poupe : il y a eu  récemment la Lip Nautic, on attendait le retour de la Triton Spirotechnique mais c’est la ZRC Grand Fond qui revient dans l’actualité avec cette réédition d’une montre mythique (une de plus) – qui ne manque pas, en effet, de légitimité historique.

Photo portrait de 1950 de Joseph Rochet, fondateur de Zuccolo Rochet . Photo : ZRC

Photo portrait de 1950 de Joseph Rochet, fondateur de Zuccolo Rochet . Photo : ZRC

Au début des années 1960, Louis Brunet ( Gendre de Edmond Zuccolo, l’un des deux fondateurs de la marque Zuccolo Rochet et Cie – ZRC) décide de créer une montre de plongée abordable et performante en collaboration avec les plongeurs professionnels du lac d’Annecy où la marque était basée.

A cette époque, la Blancpain Fifety Fathoms (lancée juste avant la Submariner de Rolex) avait déjà les faveurs de la Marine Nationale française. Mais grâce à des relations avec des horlogers basés Toulon, Louis Brunet et son directeur commercial réussirent à faire référencer la Grand Fond auprès du ministère de la défense.

Ce dernier exigea deux modifications majeures qui seront apportées au modèle d’origine. La couronne à vissée inversée fut déplacée de 3h à 6h pour éviter d’être trop vulnérable aux faux mouvements et le boitier a été usiné dans un alliage monobloc renforcé au magnésium qui rendait la montre parfaitement anti-magnétique. Condition sine qua non pour une utilisation par les démineurs de la Marine Nationale. Enfin, à ces deux modifications s’ajoutent un système de blocage par le bracelet qui empêche la montre d’être portée si la couronne n’était pas correctement vissée. Ce même bracelet, était quant à lui équipé de deux maillons extensibles lui permettant de s’ajuster parfaitement au dessus de la combinaison de plongée.

ZRC grand fond vintage

Un grand merci à Gerald (propriétaire de la montre) – et à Philipp (auteur de la photo)

En répondant parfaitement aux contraintes en milieu aquatique extrême, la ZRC Grand Fond fut naturellement et rapidement adoptée par tous les professionnels de la plongée française. Des pompiers de Paris à l’équipage du Calypso du commandant Cousteau, en passant par l’équipe de France de ski nautique jusqu’à la Marine Nationale Française. Pour cette dernière on peut citer l’école de plongée et  le 3ème groupe de plongeurs démineurs de Toulon mais aussi et surtout le très fameux commando Hubert. Cette unité d’élite de nageurs de combat,  fut créée en 1947 d’après le nom du commandant Augustin Hubert tué le 6 juin 1944 lors du débarquement en Normandie. Ce commando qui existe toujours s’est illustré récemment encore lors de l’opération Serval au Mali en 2013.

Plongeurs de combat du Commando Hubert de 1953

Plongeurs de combat du Commando Hubert de 1953

Au premier plan, CLaude Lapeyre, plongeur de l'équipe Cousteau

Au premier plan, CLaude Lapeyre, plongeur de l’équipe Cousteau

Avec une telle réputation, rééditer cette montre est forcement un exercice des plus périlleux. Les 2 petit-fils de Louis Brunet ont eu l’intelligence de ne pas la dénaturer en préservant son aspect général tout en l’adaptant aux exigences du marché actuel. Avec un diamètre (un peu) plus grand qui passe de 36 à 40,5mm, la réédition de 2015 arbore des chanfreins qui adoucissent ses angles vifs en la rendant  plus habillée tout en gardant son ADN de toolwatch. Elle garde en outre ses fameuses aiguilles surdimensionnées «Magnum» et se voit dotée d’un verre saphir bombé antireflet.

Cette nouvelle Grand Fond est animée par un ETA 2824, un mouvement modulaire qui a fait ses preuves. On passera vite sur ce détail qui n’a finalement pas grande importance tant la valeur ajoutée de cette montre se trouve plus à l’extérieur qu’à l’intérieur. D’ailleurs, la version originale déjà, était elle aussi équipée d’un ETA 2472. Je passerai aussi sur ce nouveau système ECS dont l’utilité m’est un peu ésotérique pour saluer la parfaite exécution générale de cette réédition.

Cette montre fait honneur à ses ancêtres et même si elle est maintenant fabriquée en Suisse, la nouvelle ZRC Grand Fond est peut être le signe du retour tant attendu de la (vraie) frenchtouch horlogère.

 

ZRC Grand Fond Marine Nationale 2015

ZRC Grand Fond Marine Nationale 2015

 ZRC-Grands-Fonds_Sport-Chic_Bracelet-Diver

Pour aller plus loin :

A propos de l’histoire de ZRC et du commando Hubert

Les montres de plongée et les montres militaires sur Moonphase

pub-ZRC-une-montre-concue-par-des-plongeurs

Publicité ZRC de 1964

 754215zrcmaillon

2 Comments

  • Répondre avril 16, 2015

    Jeremy

    Superbe montre. Je me demande si les membres du commando Hubert continue de plonger avec 🙂
    Comme vous mentionnez ils sont toujours en activité, même si avec la discrétion française on en entend assez peu parlé.
    La réédition à l’air vraiment bonne, dommage que la production soit en Suisse par contre.

  • Répondre décembre 29, 2016

    Pierre Chaverlange

    Je pense que les commandos Hubert ne portent plus de Zrc mais plus probablement des G-shock !!!
    De la même manière les pilotes de l’armée de l’air sont passés des chrono auto ou manuels ( breitling, airain, auricoste et moultes type 20 de marques diverses) à des g-shock ou chrono bretling quartz !!!
    En plongée le parcour fut: sub auto puis profondimetre et enfin ordi de plongée, quid de la prochaine étape ?
    En tout cas nos tocantes sont de moins en moins des toolwatch mais nous sommes de plus en plus nombreux à les aimer !!!
    Merci encore pour ce super article !

Leave a Reply