Amnesty International, La pub ratée sur la Rolex du Dalaï Lama

On ne pouvait pas rester sans réagir.  Il y a quelques jours paraissait sur la toile cette publicité d’Amnesty International contre la torture.  On y voit le Dalaï Lama, le visage tuméfié citant la tristement célèbre boutade d’un autre publicitaire maladroit : «Un homme qui n’a pas sa Rolex à 50 ans a raté sa vie».

dalai-lama-pub-amnesty international-rolex

Comme la citation de Séguela, cette nouvelle pub est un réel flop. Le créatif qui l’a pondu a du se faire taper sur les doigts.

On sait bien que dans les agences de com’, on est souvent charrette et que tout doit être fait «à l’arrache».

Mais quand même, il suffisait de prendre 30 secondes pour tapoter sur Google les 2 mots clés «Dalaï» et «Rolex» pour se rendre compte que contrairement aux apparences, le chef spirituel tibétain est, à contrario, amateur de belles montres. 

Il est notablement connu, dans le petit milieu des potins horlogers, que le Dalaï possède 2 Rolex (une Day Date en or et cadran Lapis lazuli et une Datejust Or acier sur bracelet jubilee) ainsi qu’une Patek Philippe, offerte par le President Roosevelt en 1943.

Récemment, le président Obama a lui remis une copie de la lettre perdue rédigée par Roosevelt qui accompagnée cette montre. Le Dalaï alors âgé de 7 ans avoua 67 ans après:

A cette époque, mon seul intérêt était la montre envoyée en cadeau, pas la lettre…

Dalai-Lama-Rolex-Day-Date-with-Prince-Charles

Le Dalaï Lama a l’habitude de porter ses montres à l’envers, tournée vers l’intérieur et souvent cachées par sa toge et ses bracelets de perles. 

Choquant pour un chef spirituel  ? En tout cas, ça ne semble pas trop lui poser trop de problèmes. Ce n’est pas le sujet de l’article et on est pas là pour juger. D’autant plus que, sur ce blog, nous ne somme en général pas à un paradoxe près…

Pour en savoir plus sur les Rolex du Dalaï Lama

ainsi que sur sa mystérieuse Patek Philippe

Dans le même genre : Castro et Guevara, penser en artiste et vivre en bourgeois….

Dans un autre genre…

Epilogue : les excuses d’Amnesty International

2 Comments

  • Répondre juillet 7, 2014

    Ludo Monske

    J’avais entendu parler de cette publicité mais j’ai oublié de creuser la question.
    Je ne savais pas que le Dalai Lama en posséder 2 modèles. Vu que c’est des cadeaux, cela ne pose pas de problèmes pour un chef spirituel je pense.
    Effectivement c’est pas très malin de la part des publicistes, surtout que c’est quand même pas pour n’importe qui, Amnesty International quand même!

Leave a Reply