Camillus « Demo » knife, le couteau de survie de Alan Shepard à bord de Mercury Freedom 7

camillus-demo-knife-speedmaster-69-145-022

Alan Bartlett Shepard Jr fut le premier américain a avoir été dans l’espace en 1961. Il était connu aussi comme le premier joueur de golf lunaire (ses balles sont restées là bas), ainsi que celui qui a emmené 3 chapelets sur la lune. Il en gardera un pour lui, le 2è fut remis au Pape Paul VI tandis que le 3è est depuis secrètement gardé au sein de l’abbaye du Mont Saint Michel. De tous ces objets de l’espace, aucun ne sera accessible au commun des mortels que nous sommes. Tous ? Sauf un. Voici un objet de héros que vous pouvez facilement acquérir pour une poignée de dollar et dont l’état de services lui confère une légitimité digne d’être posé à coté de votre Speedmaster préférée. Avis à tous les Geeks de la Speedmaster, nous allons parler du couteau de survie « Camillus Demo knife » connu aussi comme le premier couteau (américain) a avoir été dans l’espace …

us-military-knife-mlk-818dQuasiment indestructible, le « Camillus Demo knife », modèle réf. 1760, n’a été ni conçu ni fabriqué exclusivement pour la NASA. C’est un couteau de survie pliable, qui depuis sa conception en 1945, est en dotation aux différents corps de l’armée américaine soit littéralement des millions de soldats au sein de l’US Army, de l’US Air Force et de la Navy. Conçu suivant le cahier des charges MIL-K-818D, le Camillus est considéré par tous les collectionneurs comme le véritable et unique couteau multi-usages de l’espace, légitime bien avant que son cousin helvétique Victorinox ne reprenne le flambeau, quelques décennies plus tard.

Un exemplaire du Camillus Demo Knife est désormais au musée National Air and Space Museum – Smithsonian Institution. Millésimé de 1959 (c’est gravé dans le bas de la lame), ce couteau de poche est entré dans l’histoire car il a été embarqué dans le kit de survie de Alan Shepard, lors de son premier vol suborbital en 1961 à bord de Mercury Freedom 7.

Un lecteur vient de m’écrire pour compléter l’information : « Sur le site du musée Smithsonian Institution on apprend que ce couteau faisait également partie du sac à dos de survie embarqué sur Apollo 15 en juillet-août 1971. Il aurait donc été utilisé par la NASA pendant au moins une dizaine d’années ».

Photo : Smithsonian National Air and Space Museum

Photo : Smithsonian National Air and Space Museum

 

web11457-2010h

Couteau de poche emmené à bord de Freedom 7 le 5 mai 1961 et désormais exposé au National Air and Space Museum, Smithsonian Institution de Washington

 

Le premier couteau de survie Camillus "Demo" datant de 1945 et estampillé US Marine Corps

Le premier couteau de survie Camillus « Demo » datant de 1945 et estampillé US Marine Corps

Ce Kit de survie n’avait besoin d’aucune adaptation pour une utilisation dans l’espace puisqu’il était destiné à être utilisé uniquement lors du retour sur terre. En effet, suivant son angle d’entrée dans l’atmosphère (rappelez-vous d’Apollo 13), le module pouvait fortement s’écarter de son lieu d’atterrissage initial et donc finir dans la mer comme dans une steppe ou une forêt hostile.

mercury-project

Le surnom « Demolition knife » viendrait du premier couteau anti-magnétique fabriqué par la société Camillus dont l’utilisation était destinée aux démineurs de l’armée américaine. Il est assez aisé de se procurer un « Camillus demo » tant ce couteau à été fabriqué à des millions d’exemplaires. Des reproductions neufs se trouvent à partir de de 8 € mais comme souvent, seul le vintage possède une âme et  comme souvent avec le vintage, le prix augmente avec l’âge de l’objet convoité.

camillus-demo-knife-instruction-use

J’ai personnellement opté pour un exemplaire de 1961 (l’année du vol de Shepard) mais vous pouvez aussi bien choisir un exemplaire ayant le même millésime que votre Speedmaster. Comme toujours, l’ideal serait de se procurer un exemplaire « full set » avec la boite et le manuel d’utilisation de l’époque. Un petit luxe que nous apprécions particulièrement dans le monde de l’horlogerie.

Quant à Alan Shepard, on se sait pas s’il avait déjà une Speedmaster lors de son vol Suborbital en 1961 mais il avait bien sa « Speed » à anses lyres au poignet lorsqu’il s’envola avec Apollo14 pour une partie de Golf sur la lune.

alan-shepard-en-1971-avant-son-vol-sur-la-mission-apollo-14-nasa

alan-shepard-apollo-14-speedmaster

alan-shepard-apollo-14-speedmaster-life

Pour aller plus loin :

8 Comments

  • Répondre janvier 30, 2018

    FRANCOIS JEAN

    merci pour l’article toujours aussi passionnant !!!

    • Répondre février 1, 2018

      Moonphase

      Merci François, çà fait toujours plaisir !

  • Répondre février 1, 2018

    GMT

    J’ai trouvé le Camillus Demo qui match parfaitement avec ma Speed 68 transition !
    Encore un article passionnant qui embellit l’univers étoilé de la Speed..

    • Répondre février 1, 2018

      Moonphase

      Cher GMT,
      Bravo! J’ai hate de voir la photo de la Speed avec le Camillus, faites-moi signe si vous la postez sur Instagram 😉

  • Répondre février 1, 2018

    GMT

    Cher Moonphase,
    Malheureusement je ne suis pas sur Instagram.
    Je vous ferai parvenir.avec un très grand plaisir, une photo de ma Speed accompagné de son couteau de survie à l’adresse ou le site que vous voudrez bien m’indiquer.
    Longue vie à vos articles rares et originaux.

    • Répondre février 6, 2018

      Moonphase

      J’ai hate de voir çà : moonphasemagazine arobase gmail . com

  • Répondre février 15, 2018

    Kucharski Cyrille

    Bonjour,
    Merci pour cet article très intéressant (comme d’habitude !). Sur le site du musée Smithsonian Institution on apprend que ce couteau faisait également partie du sac à dos de survie embarqué sur Apollo 15 en juillet-août 1971. Il a donc été utilisé par la NASA pendant au moins une dizaine d’années… Cordialement

    • Répondre février 15, 2018

      Moonphase

      Merci Cyrille, je viens de compléter l’article grâce à vous 😉

Leave a Reply Cliquez ici pour annuler la réponse.

Répondre à Moonphase Annuler la réponse.