[Exclusif] Omega Polaris, la montre fétiche de Nicolas Hayek

nicolas_hayek-seamaster-titanium-polaris-gerald-gentaDécédé en 2010 et considéré comme étant l’homme qui a sauvé l’industrie horlogère suisse, l’excentrique homme d’affaire, Nicolas Hayek n’a bizarrement laissé aucun indice sur ses choix et préférences personnelles en matière de montre.

C’est en faisant des recherches sur cette Omega Seamaster Titane portée par John McEnroe que je me suis rendu compte, que la réponse était, en fait, juste sous nos yeux.

Omega Polaris, L’arbre caché dans la forêt

Tout amateur de montre a déjà vu au moins une de ces photos où  le patron du Swatch Group porte simultanément plusieurs montres à ses 2 poignets.

Au travers des années, de très nombreuses montres se sont succédées à ses bras. Les ayant presque toutes à disposition*, il les faisait tourner au grès de ses envies.

Pourtant, si l’on regarde toutes ces photos de plus près (diaporama ci-dessous), une montre revient immanquablement comme une constante.

Elle était là, juste devant nous, présente quasiment sur toutes les photos, cachée parmi toutes les autres : l’Omega Seamaster Polaris.

Omega Seamaster Polaris Or-acier avec affichage analogique et multifonctions digitales

Omega Seamaster Polaris avec affichage analogique et multifonctions digitales réf : 386.0822

Dans ce reportage sur le décès de l’homme d’affaire, le caméraman s’attarde quelques secondes sur le poignet de Nicolas Hayek  (4’42 ») . On y distingue très clairement qu’il avait opté pour la version avec affichage analogique et multi-fonctions digitales.

Image extraite du reportage à 4'42"

Image extraite du reportage à 4’42 »

 

La montre favorite de Nicolas Hayek était donc bien l’Omega Seamaster Polaris dessinée par l’illustre Gerald Genta … un autre visionnaire qui a aussi contribué, à sa manière, à la renaissance de l’horlogerie suisse.

 

* Le Swatch Group, fondé par Nicolas Hayek, possède plus de 160 usines et marques horlogères comme Swatch, Omega, Longines, Hamilton, Oris, Eterna, Breguet et Blancpain…. Il fournit aussi ses concurrents en mouvements horlogers sous sa manufacture de mouvements nommée ETA.

Be first to comment