[CHI] Compulsion horlogère impulsive : demain j’arrête…

watch-addict-anonymous

Chers lecteurs, vous n’êtes bien sûr pas arrivés sur cette page par hasard. Entrez, asseyez-vous. Vous vous dites que vous pouvez vous arrêter quand vous voulez ? On vous le souhaite sincèrement. La descente en enfer, çà n’arrive qu’aux autres ? On aimerait tant vous croire.

Prenez quand même le temps de lire les quelques lignes qui suivent. Nous avons essayé de dresser une liste (non exhaustive) des syndromes de la pathologie qui, petit à petit, pourrait s’être emparée de vous. Autant vous le dire tout de suite, votre ego va en prendre un coup. La vérité n’est jamais belle à lire :

Au début : le dédain

  • Pendant que votre femme regarde les bijoux dans les vitrines vous lorgnez sur les montres en disant qu’il faut être fou pour mettre le prix d’une voiture dans une montre
  • Vous pensez que Rolex c’est pour les personnes en manque de reconnaissance sociale (attention débat super sensible qui va vous suivre tout au long de votre maladie)
  • Vous vous achetez finalement une montre Armani en pensant faire mieux que les autres et vous vous achetez une paire de Berluti avec l’argent économisé (les chaussures : autre sujet sensible)
  • En réunion, vous commencez à scruter le poignet de vos collègues et trouvez que votre montre fait tache à côté des Reverso et autres Planet Ocean
  • Vous revendez votre montre sur Ebay et là vous réalisez que vous n’êtes pas le seul dans ce cas…

Plaisir égoïste assumé

  • Vous vous achetez finalement une Rolex sans vraiment jamais l’assumer, d’ailleurs vous passez votre temps à la cacher sous votre chemise
  • Dans le métro, vous vous moquez secrètement en voyant la montre des autres
  • Vous achetez votre première boîte à montre qui est forcément trop vide
  • Vous aimez maintenant accompagner votre femme dans les bijouteries
  • Vous essayez de lui communiquer votre passion horlogère en lui offrant une montre
  • Vous vous intéressez à l’aviation et à la plongée mais vous ne volez, ni ne plongez
  • Vous rentrez au milieu de la journée pour changer de montre
  • Votre téléphone est plein de photos de votre poignet
  • Votre beau frère est un beauf, pas parce qu’il est le frère de votre femme, mais parce qu’il porte un Swatch, pire une Armani
  • 300 euros c’est trop cher pour une montre de couturier, 3 000 euros c’est un petit budget mais on peut s’en sortir en achetant une montre «Vintage» (pour ne pas dire le mot occasion)
  • Vous avez maintenant tous les outils pour démonter et remonter une montre alors que vous n’êtes même pas horloger
  • Vous tenez la jambe à votre horloger à chacune de vos visites alors qu’il est débordé de travail
  • Vous vous êtes acheté un studio photo semi-professionnel, sans jamais prendre  une seule photo de votre famille
  • Bizarrement, vous remettez votre Swatch quand vous avez rendez-vous avec votre banquier

Stade final

  • Vous prenez conscience de vos problèmes en trainant dans les forums qui ne sont rien d’autre que des réunions d’alcooliques anonymes pour les montres
  • Vous croyez pouvoir vous en sortir en vous lançant dans un blog sur les montres
  • Vous revendez toutes vos montres et partez à la recherche de la montre ultime qui mettra fin à ce calvaire, mais bien sûr ce jour n’arrivera jamais…

 

Vous vous-êtes reconnus ? On vous applaudit pour votre courage : essayer de comprendre sa maladie c’est déjà se mettre sur la voie de la guérison.

Pour aller plus loin, nous vous conseillons de lire ces précieux conseils qui vous permettrons de survivre à votre obsession plus ou moins sereinement.

Et vous avez-vous d’autres symptômes ?

1 Comment

  • Répondre avril 27, 2014

    Fr@nk

    Ahahaha ! Ca y est j’avoue !

Leave a Reply