Larry Burrows, photographe humaniste – Rolex Day-Date ‘President’

Larry Burrows rolex day date

Voici peut-être l’article le plus émouvant qu’il m’ait été donné d’écrire depuis le début de ce blog. Larry Burrows n’a jamais été cité parmi les célèbres icônes de la marque Rolex. Il n’était ni artiste, ni pilote, ni tennis man, ni homme politique. Pourtant, il aurait mérité sa place loin devant tous les autres. A la fin des années 60, pendant que certains s’envoyaient sur la lune, Larry Burrows était photographe de Guerre au Vietnam pour le magazine Life (relayé en France par Paris Match). Les pieds dans le bourbier, flanqué de ses appareils photos et de sa Rolex day-Date ‘President’, il a révélé au monde entier l’absurdité de cette sale guerre ainsi que la souffrance de tout un peuple sous les yeux hagards de l’humanité tout entière.

Photo Christian Simonpietri/Sygma/Corbis

Photo Christian Simonpietri/Sygma/Corbis

Comme la plupart de ses collègues de l’époque, Larry embarquait principalement du matériel court pour ses photos, du 35 ou du 50mm. Sûrement par commodité dans les déplacements, mais surtout parce que ce sont les focales les plus proches de l’oeil humain.

Autant dire qu’avec ce genre d’objectifs, on ne pouvait pas tricher. Si vous vouliez l’image, il fallait alors braver le danger et aller au contact du sujet. Le photographe doit entrer lui-même dans la cadre. C’est ce qui donne au lecteur cette étrange impression d’être un voyeur immergé dans la scène.

Si votre photo n’est pas assez bonne, c’est que vous n’êtes pas assez près – Robert Capa

Wounded Marine Gunnery Sgt. Jeremiah Purdie Larry Burrows

terry fincher larry burrows rolex leica nikon

Terry Fincher (Daily Express) et larry burrows (Life Magazine)

Il y avait aussi cette Rolex Day-Date. La même que Larry portait lorsqu’il travaillait pour Robert Capa à Londres. On avait déjà eu l’occasion de l’évoquer dans notre article sur les toolwatches.  La montre outil y était définie comme une montre que l’on choisissait pour sa fonction et pour sa fiabilité. Larry était méticuleux, il vérifiait souvent son matériel. Il comptait sur cette montre comme il comptait sur ses Leica ou ses Nikon.

Cette montre qui était considérée plutôt comme une montre habillée, une fois en mission, ne craignait plus ni la poussière, ni les rayures.

Infaillible, elle faisait son boulot et le faisait bien. La Day-Date était devenue une montre outil. Cette comparaison avec les appareils photos est d’autant plus intéressante que de nos jours les boitiers photos haut de gamme continuent à couvrir le terrain tandis que les toolwatches d’antant restent désormais au coffre… .

Le reporter de guerre Larry Burrows fut tué en pleine action en 1971 au Laos. Il portait toujours sa Day-Date en or jaune.
larry-burrows-rolex-day-date

Au delà de sa réputation et de sa fiabilité, tous les grands reporters vous le diront, une Rolex pouvait vous rendre de précieux services sur « le terrain ». Mieux, elle pouvait même parfois vous sauver la vie. La Day-Date ‘President’ de Larry Burrows était en or jaune. Bien plus qu’une montre, elle était aussi un objet de valeur, convoité et reconnu dans le monde entier et qui pouvait être une monnaie d’échange universelle pour vous sortir des situations les plus inextricables. Des situations extrêmes, Larry a dû en voir pendant les neuf années qu’il a passé à couvrir cette guerre qui n’en finissait plus.

larry-burrows-rolex-day-date-2

C’est le 10 février 71 que l’hélicoptère qui emmenait Larry Burrows et trois autres reporters (le Français Henri Huet d’ Associated Press, Kent Potter d’United Press International et Keisaburo Shimamoto de Newsweek) fut abattu au dessus de la forêt laotienne. Un débris de son Leica M3 fut retrouvé des années plus tard près du lieu du crash. Larry Burrows et ses acolytes sont morts dans l’exercice de leur mission, qui allait bien au delà du témoignage et de l’information.

Il y a bien eu un avant et un après Burrows. Ses photos ont bouleversé l’opinion occidentale. Beaucoups pensent même, à juste titre, qu’elles ont contribué à influencer l’arrêt du conflit en 1973. Avec le recul, on serait presque gêné de dire que les photos de Burrows sont juste bouleversantes de beauté. Certaines font même penser à des peintures de la descente de la Croix ou à des scènes de l’Apocalypse. Larry Burrows recevra le Prix Robert Capa Gold Medal en 1971 ainsi que le Prix Nadar en 2002.

Considéré comme le plus grand par ses pairs, Larry Burrows avait montré une vision réaliste d’un conflit idéalisé par les médias américains, et révélé au monde entier la noirceur absurde et la brutalité sans limite de la bêtise humaine.

 

Sélection de quelques clichés de Larry Burrows (cliquer sur les miniatures pour voir le diaporama)

 

A propos de la Rolex Day-Date dite ‘President’

Créée en 1956, la Day-Date de Rolex fut la première montre à afficher le jour de la semaine en toute lettre. Disponible en plusieurs langues, le jour de la semaine était affiché à travers un guichet en arc de cercle situé à midi. La communication actuelle de la marque associe le terme de ‘President’ à son fameux bracelet à trois maillons mais il n’en a pas toujours été ainsi.

Dans l’esprit des amateurs, le terme de ‘President’ est bien sûr associé à une Day Date en or, celle que portait le Président Américain Lyndon Johnson. C’est en 1966 que le publicitaire J.Walter Thompson en charge de la communication de Rolex aux USA proposa la première campagne de la Day-Date en faisant référence, sans le citer, au président américain. Plus tard, dans les années 80, le nom de Rolex Day-Date ‘President’ fut officialisé pendant une seule campagne pour être ensuite définitivement retiré.

Voici en détail deux Rolex Day-Date President. Une de 1958 et une de 1971, deux modèles en or qui encadrent la période de la montre de Larry Burrows. Pas vraiment une toolwatch selon nos critères actuels, et pourtant …

rolex-day-date-president-1958

Rolex Day-Date President de 1958 ‘Big Logo’ disponible sur chrono24.fr  (Photo : www.subgmt.com)

 

 

Pour aller plus loin :
  • Vidéo : des vétérans du Vietnam se souviennent de Larry Burrows :

 

 

 

larry-burrows-rolex-day-date

larry-burrows-rolex-day-date-3

11 Comments

  • Répondre mars 2, 2016

    Frédéric Saez

    Félicitations, cette histoire est passionnante. Une belle recherche historique avec de beaux noms qui résonnent Rolex, Leica… C’est un de vos meilleurs billets sur ce blog que j’apprécie depuis déjà quelques temps.

    • Répondre mars 2, 2016

      Moonphase

      Merci Frédéric pour vos encouragements. j’ai eu moi même eu beaucoup de plaisir à l’écrire. J’ai aussi beaucoup appris sur cette page de l’histoire en découvrant le destin hors du commun de L. Burrows. J’avoue qu’il va être difficile d’aborder le prochain article …

    • Répondre juin 2, 2016

      Fatalitas

      Merci pour cette belle illustration de ce que représente , pour les amateurs dont je suis , cette très icônique Day Date .
      Bravo et continuez à nous abreuver de vos beaux et passionnants reporrtages
      Bien cordialement Guy

  • Répondre mars 2, 2016

    Mickael

    Une histoire très intéressante, de belles photos, très bon !

    • Répondre mars 3, 2016

      Moonphase

      Merci Mickael. C’est vrai que ces photos sont juste incroyables ! Je ne m’en remet à peine encore…

  • Répondre mars 3, 2016

    ilias

    Although i do not speak French (unfortunately) i always read your articles (through google translate). You are doing an excellent job. After Monochrome-watches (were i write myself) Moonphase is by far my favorite blog! Larry Burrows is one of my heroes…. Keep up the good work…….. 🙂

    • Répondre mars 4, 2016

      Moonphase

      Thank you Ilias for your kind words. I am very flattered to have YOU here in my modest blog 🙂 I am always surprised and honored to have people around the world reading my articles through google translate. I hope the translation is done correctly as sometime the result can be a little ackward. I have just discovered your articles on monochrome, specially the ones about Jacques Cousteau timepieces. Too bad you cannot write in French, because you are welcome here, on Moonphase, ANYTIME !

      https://monochrome-watches.com/cousteau-and-the-timepieces-of-the-calypso-team-part-1/

      • Répondre mars 7, 2016

        Ilias

        Thank you very much for your kind words! Your articles are an oasis. They concentrate on the people, their stories. This is we love watches after all. My email is ilias @ monochrome-watches.com Please do not hesitate to contact me…
        Cheers
        Ilias

        PS- please do continue the great job you are doing! 🙂

  • Répondre mars 4, 2016

    Léopold

    Très bon article, que j’ai trouvé particulièrement intéressant! J’étais déjà curieux à propos de Larry Burrows suite à un article « Paradoxe Horloger » sur les toolwatches. Merci pour ce sujet et pour ces photos, bonne continuation dans la rédaction de ce blog toujours de plus en plus captivant.

  • Répondre mars 5, 2016

    Alexandre

    Une mise à jour du blog qui se faisait tant attendre, enfin ! Merci pour cette fabuleuse histoire… je parie qu’il doit y en avoir un paquet, des baroudeurs des temps modernes avec une toquante de légende au poignet. Hâte de lire d’autres belles histoire sur Moonphase.

    Amitiés Alex

  • Répondre novembre 26, 2017

    Hub

    Merci pour ce très bel article sur Larry Burrows, un grand photographe de guerre pas toujours très connu du grand public. Et surtout un grand homme. Je suis moins fan de la montre… mais c’est affluer de goût personnel. A noter que Cadot lui a également rendu hommage en baptisant leur field jacket M65 de son prénom 😉

Leave a Reply