Jochen Rindt : Heuer Autavia 2446 M, la plus élégante des Autavia

jochen-rindt-heuer-autavia-2446-H-6

jochen-nina-rindt-2Jochen avait promis à Nina de gagner un dernier titre avant de prendre définitivement sa retraite. Cette promesse, il ne la tiendra malheureusement qu’en partie : quelques mois plus tard le pilote autrichien sera, effectivement, sacré champion du monde. Mais hélas, ce sacre il ne le recevra qu’à titre posthume, fait unique dans les annales de la Formule 1.

Jochen et Nina Rindt, voici un nom qui fait échos dans le monde horloger. Nous avons déjà eu l’occasion déjà de parler de Nina, l’épouse du pilote, et de sa très convoitée Universal Geneve Compax. Nous fermons cette parenthèse ici, avec la montre de son marie, la Heuer Autavia 2446, créée en 1968.

Rappelez-vous aussi l’histoire de cette Autavia et la manière dont Jack Heuer à su l’imposer comme le chronographe le plus en vogue des pistes de courses de l’époque.

De 1962 jusqu’aux années 80, il y aura eu de très nombreuses versions de cette montre avec non moins de 6 boitiers et 14 mouvements différents, sans parler des innombrables combinaisons de cadrans, couleurs et lunettes. La version que tout le monde connait est celle que Jo Siffert a rendu célèbre dans les années 70.

La 2446 M de Jochen Rindt est antérieure à l’Autavia 1163 T de Jo Siffert. Elle est en fait la 3é itération de ce modèle. Cette version que l’on appelle aussi la «3é exécution» ( 3é exécution de cadran et 3é exécution des aiguilles, en forme de batons) possède un boitier symétrique plus étroit ainsi qu’un fond vissé dit «compressor».

Heuer Autavia 2446 H

Heuer Autavia 2446 H-b

Avec sa couronne et ses poussoirs à droite, ses cornes plus fines et plus allongées, la 2446 M est d’emblée la plus élégante et la plus habillée de toutes les Autavia. Celle de Jochen Rindt avait la particularité d’avoir une lunette graduée en minutes (M). D’autres versions ont aussi existé avec lunette graduée en heures (H) ou tachimétrique (C). Comme la Daytona et l’Universal Geneve Compax, l’Autavia 2446 était animée par le très prestigieux Valjoux 72.

Nous pouvons voir cette montre sur cette photo où le pilote, en convalescence sur son lit d’hôpital, découvre le décès d’un confrère dans les journaux. La mort, il la bravait chaque jour au volant de sa voiture. Il avait pris conscience du danger du métier de pilote ainsi que de la précarité de sa vie. Il avait aussi déjà soulevé à mainte reprises les problèmes d’insécurités sur les circuits automobiles. Malheureusement, le destin le rattrapera avant même qu’il eut le temps de mettre fin à sa propre carrière.

jochen-rindt-heuer-autavia-2446-H-5

Les histoires de pilotes de course se suivent et se ressemblent. Le 5 septembre 1970 à Monza, la Lotus de Jochen Rindt part en embardée et quitte la piste avant de s’encastrer sous un rail de sécurité.

Jochen et Nina Rindt restera à jamais comme le couple le plus glamour et le plus rock and roll de toute l’histoire des courses automobiles, mais aussi dans le coeur des amateurs de belles montres…

jochen-nina-rindt

Nina and Jochen RIndt at the Austrian Grand Prix

 jochen-nina-rindt-3  jochen-rindt-heuer-autavia-2446-H-3

Pour aller plus loin :

jochen-rindt-heuer-autavia-2446-H-4

2 Comments

  • Répondre janvier 24, 2015

    Paolo

    Watch was actually not a 2446H but 2446M.
    From pictures we clearly see that it has Minutes on the bezel, not Hours

    • Répondre janvier 24, 2015

      Moonphase

      hello Paolo,
      You are totaly right. I should have noticed this mistake by myself as i did mention in the text that the bezel was a minute bezel not hour or tachymetric. Thank you for the input !

Leave a Reply