Hypnotique ‘The Clock’ de Christian Marclay, au centre Pompidou du 17/05 au 03/07

Christian Marclay, installation view of The Clock, 2010; single-channel video with sound; twenty-four hours; White Cube Mason’s Yard, London, October 15–November 13, 2010; courtesy Paula Cooper Gallery, New York, and White Cube, London; photo: Todd-White Photography; © Christian Marclay

Séance de rattrapage, pour ceux qui auraient raté il y a trois ans le chef d’oeuvre de Christian Marclay, primé du Lion d’or du meilleur artiste à la Biennale de Venise en 2011.

 ‘The Clock’ est une installation vidéo de 24 heures, constituée de milliers de séquences cinématographiques. C’est aussi une horloge : toutes les scènes contiennent une indication de l’heure et sont synchronisées avec l’heure de la projection. Lorsqu’une horloge indique 02:18 dans le film, il est 02:18 à la montre du spectateur…

Pour réaliser The Clock, Marclay a compilé des milliers d’extraits de films dans lesquels se trouvent des montres, des horloges, des réveils et autres cadrans solaires. Chaque séquence trouve naturellement sa place dans une timeline de 24 heures, en fonction de l’heure qui est affiché dans l’extrait.

L’occasion pour nous,  amateurs de montres, de se faire une overdose de cadrans, d’aiguilles, d’engrenage et de tic-tac en tout genre…

 Mixeur de ready made.

Musicien, Marclay mixe les images comme on mixe des mélodies. Du tempo au temps, il n’y a qu’un pas à franchir.

Dans un mix musical, c’est le beat, le tempo  qui sert de repère pour enchainer les samples les uns après les autres. Dans The clock, c’est le temps réel qui permet de relier bout à bout toutes ces séquences. Le temps unique est le dénominateurs commun de toutes ces histoires, qui à priori, n’ont rien à voir les unes avec les autres. Elles sont comme des vies juxtaposées qui se déroulent indépendamment et simultanément les unes à côtés des autres.

Chaque intrigue avance vers son dénouement, chacune dans sa direction sans jamais se croiser. Elles évoluent toutes dans un espace différent mais partagent la même ligne de temps. Le spectateur, en regardant le film, s’insère lui même dans ce temps. Le réel se synchronise alors avec la fiction.

 

Du 17 mai au 3 Juillet 2014 à 11h au Centre Pompidou

Présentation exceptionnelle en accès libre, 24/24h :
le 17 mai, dans le cadre de la Nuit des Musées 2014,
le 21 juin à l’occasion de la Fête de la musique
et le 2 juillet 2014

Pour en savoir plus : centrepompidou.fr

 

 

 

Photo : Christian Marclay, installation view of The Clock, 2010; single-channel video with sound; twenty-four hours; White Cube Mason’s Yard, London, October 15–November 13, 2010; courtesy Paula Cooper Gallery, New York, and White Cube, London; photo: Todd-White Photography; © Christian Marclay

Be first to comment