[design] Montres NEO RETRO : qui maîtrise le passé contrôle l’avenir

tudor-big-crown-balck-bay

Comme les chats, les maisons horlogères ont plusieurs vies : pour retrouver une nouvelle jouvence, rien de tel donc qu’un retour vers son passé pour mieux aborder le futur.

Le néo-rétro est une tendance qui consiste à faire du neuf en s’inspirant du passé. Les produits néo-rétro surfent donc sur la nostalgie d’une certaine époque pour atteindre le consommateur. Le mobilier design, les appareils photos, la mode, l’automobile.. : le néo-rétro est partout.

Plus une véritable stratégie industrielle qu’un simple effet de mode. Le néo-rétro permet à une marque de rester dans la course en conciliant innovation et tradition : en toute légitimité elle puise dans son patrimoine historique pour ressusciter un classique qui fit son succès d’antan. Ce faisant, elle capitalise sur son aura passé (esprits pionniers) et s’économise une campagne marketing risquée : tradition et authenticité étant devenues entre temps des des valeurs beaucoup plus sûres dans le domaine horloger.

A la manière des Fiat 500, Austin mini et autres New Beetle, les plus grandes maisons horlogères revisitent et améliorent le passé grâce aux technologies modernes, pour ré-interpréter un de leur modèle mythique en l’adaptant aux standards et goûts du marché d’aujourd’hui.

La tendance générale est encore un fois identique au marché automobile : le produit s’enbourgeoise, la taille augmente en même temps que le prix. Peu de Submariner actuelles ne verront l’eau comme peu de Range Roover ne quitteront désormais le bitume.

Il en est ainsi du marketing néo-rétro : pour acquérir le mythe il faut désormais monter en gamme. Comme souvent, tout n’est pas parfait : il y a du pour et du contre.

L’avantage principal est de pouvoir profiter d’une montre neuve que l’on peut porter tous les jours : mécaniquement fiable et bénéficiant des avancées technologique d’aujourd’hui (verre saphir et tutti quanti). Pas de problème de pièces détachées ni de services après vente. Pas de problème non plus pour ceux qui ont un gros poignet, même si la tendance des grosses montres pourrait bien s’inverser un jour.

Les inconvénients sont ceux liés à l’originalité et à la rareté. Quel est l’intérêt d’avoir une montre néo-rétro si tout le monde possède la même ? L’argent ne permet pas de tout acheter. Certaines vintages de quelques milliers d’euros peuvent «battre» leur homologues contemporaines valant plusieurs dizaines de milliers d’euros. La rareté n’a pas de prix. Tout comme le charme de la patine et de l’hésalite.

Alors chacun se fera sa propre idée de la chose, pour vous y aider, voici ci-dessous, côte-à-côte, quelques montres «classiques» comparées à leurs homologues néo rétros.

Et comme le disait Aldous Huxley dans Le meilleur des mondes:

Qui contrôle le passé contrôle l’avenir.

tudor-submariner-big-crown-snowflake-black-bay

Tudor « Big Crown » 7922, Tudor Submariner « Snowflake », Tudor Black Bay

Tudor revisite 2 de ses mythes et réalise sa propre «FrankenWatch» : la Black Bay est un un savant mélange de la couronne, du boitier et des index de la 7922 Big Crown avec les fameuses aiguilles de la très convoitée Submariner Snowflake.

 

rolex-milgauss-1950

Rolex Milgauss 1950 et 2007

Créée en 1954, la Rolex Milgauss fut destinée à des professionnels devant évoluer dans des conditions électromagnétiques intenses ( ingénieurs, scientifiques, médecins…). La Rolex Milgauss comme son nom l’indique, assure une résistance à des champs magnétiques allant jusqu’à 1 000 Gauss (unité de mesure d’intensité magnétique). Réédité en 2007, la nouvelle Milgauss a conservé sa trotteuse reconnaissable par son éclair électrique.

 

movado-datron-HS360-reedition

Movado Datron « reissue » avec ETA 2894-2 et Movado Datron HS360 de 1960 avec El Primero

La Datron (diminutif de DataChron) fut lancée par la marque suisse Movado en 1969. Elle fut équipée d’un mouvement co-créé avec la maison Zenith dans les années 60 : le mythique Zenith El Primero battant les 36.000 alternances par heure. Ce mouvement portant la référence calibre HS360 chez Movado (devenu entretemps américain) fut remplacée dans sa version «reissue» en 2010 par un mouvement ETA 2894-2.

 

reverso-trubute-1931-vintage

Jaeger Lecoultre Reverso Tribute to 1931 et son homologue vintage

Le brevet pour une « montre capable de coulisser dans son support et pouvant se retourner complètement sur elle-même » fut déposée à Paris le 4 mars 1931.Comme son nom l’indique la Reverso était une montre réversible inventé par Jeager Lecoultre pour les joueurs soucieux de protéger la glace de leur montre durant les matchs de polo. Après avoir été déclinée dans de très nombreuses version la Tribute to 1931 de 2012 retrouve son cadran original d’inspiration art déco, qui sera décliné en rouge, bleu et chocolat.

 

longines-legend-diver

Longines Legend Diver vintage et sa réédition de 2012

Avec la Legend Diver, Longines réédite une version quasi exacte de sa plongeuse «Compressor» des années 60. Celle-ci, exploitant un brevet de Ervin Piquerez S.A. (EPSA) utilisait la technologie de compression du joint par pression pour garantir son étanchéité. Les montres «compressor» se caractérisaient aussi par une lunette graduée interne réglable par une deuxième couronne sur le boitier. La version moderne restera fidèle à son ancêtre jusqu’au bout en proposant un saphir anti-reflet en forme de cheminée rappelant les plexiglass d’antan ainsi qu’une couleur beige pour les index évoquant le charme du tritium patiné.

 

speedmaster-mark-2-vintage-reissue

Omega Speedmaster Mark II « Racing » des années 70 et sa réédition des 2014

En 69 Omega introduisit la version Mark II de la moon watch : le même fameux mouvement à remontage manuel dans un nouveau boitier en forme de tonneau. La réédition de 2014 de cette Mark II est désormais équipé d’un mouvement automatique avec mécanique de roue à colonne et échappement Co-Axial. Elle inove avec une échelle tachymètrique transparente, sous le saphir, éclairée par le bas par un anneau rempli de  Super-LumiNova.

 

vacheron-constantin-historic-american-1921Réalisé en 64 exemplaires, l’ Historiques American 1921 est inspirée d’une montre-bracelet d’avant-garde de forme coussin, produite de manière très confidentielle par Vacheron Constantin spécifiquement pour le marché américain durant les années 20 et rééditée en 2008. Elle se dévoile dans un boîtier de 40 mm de diamètre, qui se singularise par une lecture de l’heure en diagonale et une couronne positionnée à 1 heure.

 

jeager-lecoutre-memovox-tribute-to-deep-sea-1959

Jaeger Lecoultre Memovox Deep Sea de 1959 Spécial Amérique et la version  » tribute to » éditée à 359 ex.

Le meilleur pour la fin : Jaeger Lecoultre Memovox tribute to deep sea.

Une montre de plongée avec une alarme pour signaler au plongeur le moment d’entamer sa remontée. La Memovox Deep Sea était la première au monde à proposer ce raffinement dès 1959. Tout a été dit sur cette montre mythique qui a été produite avec 2 finitions différentes, une pour le vieux continent et une pour le nouveau monde.

Tribute to 1931, tribute to Polaris, tribute to Deep Sea, 3 rééditions qui ont très fidèlement respecté les modèles originaux de l’époque, sans rien enlever ni rien ajouter au design. Preuve que Jeager Lecoultre a su créer dès le départ des montres au lignes parfaites et donc intemporelles. On ne retouche pas un chef d’oeuvre…

Be first to comment