Un vieil homme très ému lorsqu’il découvre la valeur de sa Rolex (GMT master réf.6542 de 1960)

Voici un épisode du « Antique Roadshow » que je revois régulièrement lorsque ma libido horlogère est momentanément en berne. Cela peut arrive à tous, le monde du vintage et ses tumultes, aussi passionnant soit-il, peut être assez pesant à vivre au quotidien. C’est avec le même plaisir à chaque fois que je redécouvre l’histoire de ce vieil homme qui, en toute humilité, nous rappelle que l’on peut aimer les belles choses juste pour ce qu’elles sont et non ce qu’elles valent. Une vraie bouffée d’air frais dans un milieu où la spéculation est devenue la règle.

estimation-dune-rolex-gmt-master-ref-6542-de-1960

Nous sommes en 1960, le vieil homme était alors un jeune soldat affecté à la base aérienne canadienne de Zweibrücken située en Allemagne. Sur la conseil de son sergent, il s’achète le jour de la quille, deux Rolex au magasin de la garnison.

Il n’avait jamais entendu parlé de la marque Rolex mais il achète en confiance car on lui avait dit que c’étaient les « meilleures montres qu’on ait jamais produites ». Une des deux montres était en or et était destinée à son père. Il gardera l’autre pour son usage personnel, une GMT Master réf. 6542 de février 1960.

Il avait bien conscience qu’il faisait un gros achat car chacune des deux montres coutait plus de 100 dollars, soit plus d’un mois de solde d’un modeste soldat de l’époque. On notera au passage que le ratio du prix de ces montres comparé au SMIC actuel n’est plus tout à fait le même.

rolex-gmt-6542-1960-antique-roadshow

Les années passent, il avait méticuleusement gardé sa Rolex ainsi que les boites et les papiers qui l’accompagnaient jusqu’à la moindre petite étiquette. Autant de détails ,qui rassemblés autour de la montre, pouvaient faire grimper sa valeur du simple au double.

On y découvre notamment le bulletin officiel de marche sur lequel sont retranscrits manuellement les performances de précision lorsqu’elle avait quitté l’observatoire de Genève.

bulletin-de-chronometrie-rolex

Le « package » est exceptionnel pour tous les spécialistes avertis. Nous sommes dans le superlatif. Cet homme possède dans son modeste patrimoine ce qui peut être considéré comme le graal absolu pour n’importe lequel des collectionneurs.

L’émotion atteint son apogée lorsque le présentateur « expert » lui annonce la valeur de sa montre estimée à 75 000 dollars. L’homme reste bouche bée, on le sent au bord des larmes mais il essaie de rester digne.  Il savait que cette montre avait de la valeur, mais pas à ce point :

Vous m’aurez dit 1500 dollars que j’aurais été plus que content !

Nous ne connaissons pas la suite de l’histoire, mais je doute fort que ce vieux monsieur ait revendu sa montre qui l’a accompagné pendant si longtemps. Il y a bien sûr cette leçon de vie qu’il nous donne, mais aussi émouvante que peut l’être son histoire, elle est en même temps une ode à la qualité et au sérieux avec lequel Rolex a toujours fait les choses. La magie Rolex c’est aussi de savoir concevoir des montres qui, en plus d’être fonctionnelles, sont aussi de beaux objets. Des gardes temps dont on s’attache au fil des années et qui nous le rendent au centuple.

 

facture-achat-rolex

 

 A lire aussi :

7 Comments

  • Répondre juin 10, 2017

    Malo

    Super article encore une fois …

    • Répondre juin 10, 2017

      Moonphase

      Un grand merci Malo 😉 😉

  • Répondre juin 10, 2017

    Léopold

    Merci pour cet article!

    Une belle histoire… c’est beau de voir cette émotion!
    Surtout qu’en effet il ne s’agit pas de spéculation, ce qui me rappelle un peu cet autre article sur un père de famille et un horloger bienveillant n’ayant pas changé le cadran de sa Submariner 🙂

  • Répondre juin 12, 2017

    clément mazarian

    C’est beau.

  • Répondre juin 12, 2017

    François Pallud

    Bravo pour ce post,c’est une histoire émouvante .

  • Répondre juin 12, 2017

    Max

    Il est émouvant ce monsieur !

  • Répondre juin 12, 2017

    Romain Desguee

    Encore une bien jolie histoire!

Leave a Reply